Un “début de saison” qui rime avec antifouling !

anti-fouling-testBien que l’application de l’antifouling ne soit pas l’étape la plus réjouissante pour tout propriétaire de bateau, elle est pourtant indispensable pour garder propres le plus longtemps possible la coque voire l’hélice de son bateau, ou tout autre objet immergé, et ainsi empêcher les organismes de faune et de flore (algues, moules, bernacles…) présents dans la mer de s’y accrocher.

Quel antifouling choisir ?

Il existe trois types d’antifouling avec chacun ses caractéristiques. En effet, selon les zones de navigation et le climat, le niveau de salissure ne sera pas le même : il faut tenir compte du courant, de la salinité de l’eau, de la température et du rayonnement du soleil. Selon la saison ces variables seront plus ou moins fortes et ces organismes auront tendance à se former plus vite dans les couches d’eau éclairées et riches en nutriments. Par exemple, si vous naviguez sur la Charente vous aurez une eau saumâtre mais avec un fort courant et en Martinique, une eau moins salée mais bien plus calme.

Trois choix s’offrent donc à vous, bien que le dernier, sans biocide, soit en réalité encore en phase de test.

  • L’Antifouling autopolissant – le choix durable

antifouling de la marque Seajet shogunIl est judicieux d’opter pour ce type d’antifouling si vous recherche un produit de haute performance. En effet, il contient des biocides solubles dans l’eau qui s’éroderont au fur et à mesure du temps et des éventuels déplacements de votre bateau. Les salissures sont donc régulièrement éliminées et un simple rinçage au jet d’eau à haute-pression suffit pour raviver les éléments actifs. Ce produit est destiné aux bateaux restant en mer toute l’année ou ceux à moteur allant jusqu’à 40 nœuds. Il est fortement conseillé d’appliquer une couche épaisse si vous souhaitez conserver votre antifouling jusqu’à 2 ans, ou plus en conditions normales.

Nous vous conseillons l’antifouling SEAJET 033 Shogun pour tout type de surface, sauf l’aluminium, qui a un pouvoir couvrant de 8.8m²/litre.

  • L’Antifouling à matrice dur – le choix économique

antifouling de la marque seajet coastalSur ce type d’antifouling, on ne parle ni de polissage, ni d’érosion. Les éléments actifs contenus dans ce produit sont sécrétés de façon constante sans se dissoudre dans l’eau. Il faut donc vous attendre à une performance plus modérée et donc un prix plus économique. Nous vous le recommandons dans le cas d’un mouillage asséché sur une partie de l’année ou pour un bateau à moteur allant jusqu’à 70 nœuds, avec une application tous les ans.

Nous vous conseillons l’antifouling SEAJET 033 Coastal pour tout type de surface, sauf l’aluminium, qui a un pouvoir couvrant de 10.8m²/litre. Appliquez une couche par saison.

  • Sans biocide – peut-être l’avenir

Plusieurs marques tentent de développer depuis plusieurs années différentes antifouling et peintures sous-marines écologiques non adhérents de type silicone, mais pour l’instant, ils restent plus ou moins en phase de test.

 

Une fois votre antifouling choisi et acheté, il est important de le conserver dans un endroit sec mais ni trop chaud, ni trop froid. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez, avant l’application, immerger le pot dans un bac d’eau tiède afin de ramollir la matière qui sera plus simple à appliquer et vous donnera une finition plus lisse.

N’oubliez également pas de bien mélanger la quantité de peinture dont vous avez besoin, mais sans la diluer, dans un récipient à part afin d’éviter la contamination et le vieillissement trop rapide du reste du pot d’origine. Pensez également à remuer de temps à autres votre peinture durant l’application pour que les biocides ne stagnent pas au fond du pot.

Préparation de la surface

Les surfaces à peindre doivent être propres, sèches et dégraissées. La peinture décollée, les algues et autres organismes vivants peuvent être enlevées avec un grattoir sans oublier d’arrondir les angles de la lame avec du papier abrasif pour éviter de rayer la surface.

Attention, sur les œuvres vives nues et neuves, vous devez au préalable appliquer un primaire d’accrochage afin d’assurer une meilleure adhérence de l’antifouling. Pour le bois, nous vous conseillons le Primaire bois 127 ou le blacktune. Tous les antifoulings ne requièrent normalement aucune préparation spéciale mais ils peuvent être légèrement poncés à l’eau pour éliminer les petites bosses ou bulles dans la peinture.

Le ponçage de votre ancien antifouling se fait uniquement à l’eau douce. Le ponçage à sec ou à l’air chaud est dangereux car même en fin de vie il contient encore des produits chimiques toxiques.

Application de l’antifouling 

Avant l’application de votre antifouling, il est préférable de démonter les anodes et de délimiter la ligne de flottaison et toute autre surface qui ne doivent pas être recouverte d’antifouling, avec une bande de cache adhésive blanche. Pensez à retirer ce ruban avant que la peinture ne durcisse pour obtenir une finition plus lisse et que l’épaisseur de la peinture ne forme pas de rebord.

La fin de matinée ou le début d’après-midi par temps calme et sec est la période idéale pour appliquer l’antifouling. Si vous tardez trop dans la journée, la couche fraiche peut se détériorer voire se décoller. Ce phénomène est dû à la rosée qui apparait la nuit après un temps clair la journée et une chute des températures le soir.

Petite astuce : avant de peindre, poser une bâche et humidifier le sol pour empêcher la poussière de s’accrocher à la peinture. Avant l’application de vos couches suivantes, vous pouvez également utiliser des lingettes antistatiques pour récupérer la poussière qui se serait déposée sur la surface.

Une fois prêt, vous pouvez commencer l’application de votre antifouling au “rouleau patte de lapin” en traces croisées pour étaler la peinture uniformément et un pinceau pour les parties petites difficiles d’accès. Vous pouvez également appliquer une couche supplémentaire sur les bords d’attaque et au-dessus de la ligne de flottaison.

A l’aide de ce tableau, définissez la quantité d’antifouling nécessaire selon la surface :

Longueur bateau 6 m 7 m 8 m 9 m 10 m 11 m 12 m  13 m  14 m
voilier quille 2,25L 3L 3.75L 4.50L 5.25L 6L 6.75L 7.50L 9
voilier quille longue 3L 3.75L 4.5L 5.25L 6L 6.75L 7.75L 9L 10.5L
Bateau à moteur 3L 4L 5.5L 7L 8L 9.75L  11L 13L  15L

 

Et voila, mission accomplie !

Maintenant, vous avez jusqu’à 6 mois maximum pour mettre à l’eau votre bateau et minimum 24 heures pour éviter l’érosion trop rapide de l’antifouling. La véritable couleur apparaitra après mise à l’eau, eau qui libèrera les pigments.

About the author

Administrateur

One Comment

Leave a comment
  • Merci pour votre billet ! Il est toujours utile de bien préparer son bateau avec la saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2013. Created by A l'Abordage.